> > Croisières internationales : vers une relance profitable et durable pour le Québec

4 février 2021

Croisières internationales : vers une relance profitable et durable pour le Québec

Rimouski, le 4 février 2021 - Aujourd'hui, le ministre des Transports, l'honorable Omar Alghabra vient de statuer sur la prolongation des mesures visant les navires de croisières au Canada, interdisant ainsi la circulation des navires de plus de 100 personnes jusqu’au 28 février 2022. Cette annonce signifie, pour une deuxième année consécutive, l’annulation des croisières sur le Saint-Laurent et des impacts importants pour l’industrie touristique  dans les neuf escales et leur région. Pendant cette pause, Croisières du Saint-Laurent (ACSL) poursuit ses actions en développant un plan de sécurité sanitaire et une stratégie de développement durable afin que tous les acteurs de l’industrie bénéficient d’une relance profitable, sécuritaire et durable à compter de 2022.

La reprise des activités en 2022 s’annonce déjà positive avec des réservations de 200 escales et 300 000 jours-passagers. Cela représente des retombées pour l’ensemble de l’industrie touristique ainsi que 100 000 nuitées dans l’industrie hôtelière de Québec et Montréal.

En ce sens, la confiance des voyageurs envers l’industrie des croisières est élevée. Les mesures sanitaires des compagnies de croisières et les tests effectués auprès de 100 % des passagers portent fruit. En Europe, 200 croisières ont été effectuées depuis juillet 2020 de façon sécuritaire. Un sondage réalisé par la Cruise Line International Association (CLIA) auprès de nos clientèles cibles, révèle que 74% des croisiéristes sont prêts à faire une croisière et 58% des voyageurs internationaux qui n’ont jamais fait de croisières auparavant sont susceptibles de faire une croisière dans les prochaines années. Tony Boemi, président de l’ACSL considère que « la relance de l’industrie des croisières au Québec doit s’aligner avec la reprise des voyages internationaux et la reprise complète des activités récréotouristiques afin d’assurer la pérennité des escales qui contribuent à la diversification économique des régions ».

En vue du retour des navires en 2022, Croisières du Saint-Laurent et les escales travaillent à mettre en place les mesures sanitaires qui demeureront pour le futur. M. Tony Boemi se dit « confiant pour la reprise; cette nouvelle pause va nous permettre de poursuivre notre travail sur des projets innovants par rapport à l’accueil des passagers et des navires ». En ce sens, la mise en œuvre de la Stratégie de développement durable a débuté afin de repenser nos façons de faire et de poursuivre notre contribution à la vitalité socio-économique du Québec tout en participant à la préservation des écosystèmes. La Stratégie est disponible sur le site Web de l’ACSL.  M. René Trépanier, directeur de l’ACSL, rappelle « qu’une politique d’accueil a été mise en place depuis 2013 et permet de gérer l’accueil dans le respect des communautés et de l’environnement en faisant la répartition des passagers sur le territoire des escales. L’encadrement des séjours est planifié, et permet donc une saine gestion des activités touristiques ».  


À propos de l’ACSL

Croisières du Saint-Laurent est une association fondée en 2000 regroupant neuf escales le long du fleuve Saint-Laurent, soit Montréal, Trois-Rivières, Québec, Saguenay, Baie-Comeau, Sept-Îles, Havre-Saint-Pierre, Gaspésie et les Îles de la Madeleine. La mission de l’ACSL  est de contribuer à la croissance du marché des croisières au Québec et de la destination Canada New England en offrant des services de commercialisation et de développement à ses membres.  L’ACSL est soutenue par ses partenaires Tourisme Québec, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec et Développement économique Canada.

M'inscrire Abonnez-vous afin de recevoir le bulletin de l’ACSL.
© Association des croisières du Saint-Laurent 2012 - 2021 Bonjour Québec Développement économique Canada