Agents de voyage > Informations > Saviez-vous que ? > Sept-Îles, à la rencontre de deux cultures

Saviez-vous que ?

13 mars 2017

Sept-Îles, à la rencontre de deux cultures

7Iles - Amériendienne

Faire escale à Sept-Îles garantit la promesse d’une rencontre avec la communauté innue dans une ambiance chaleureuse et authentique. Sept-Îles dispose d’un port en eau profonde particulièrement occupé par le transport des marchandises et matériaux utilisés dans l’industrie du fer et de l'aluminium, très présente dans la région. 

Le navire est amarré directement au quai à quelques mètres du grand chapiteau qui fait office de terminal de croisières.  L’entrée dans cet espace nous transporte immédiatement dans un nouvel univers où tous les sens seront sollicités.  En effet, la porte s’ouvre sur un espace faisant penser à la forêt grâce aux branches de sapin déposées de part et d’autres du couloir. On se sent immédiatement saisi par le moment présent.

Sous le chapiteau, les artisans disposés au centre des lieux proposent un vaste choix de produits locaux allant des trouvailles provenant de la boutique du Musée, en passant par de nombreux objets fabriqués par les gens de la communauté innue de même que des articles faits de fourrure recyclée.  Il est donc simple pour les visiteurs d’avoir un bel aperçu des produits locaux sous différentes formes et pour tous les goûts.  Le comptoir dégustation est l’un des plus populaires car on y trouve une panoplie de petites douceurs régionales, telles que des confitures de chicoutai, du thé du Labrador et parfois même des tartines recouvertes de terrine fondante.  Un délice pour les gourmands!   Les passagers des croisières peuvent donc en profiter pour faire provision de souvenirs à rapporter à la maison et ce, au son de musiciens et chanteurs locaux  qui présentent leur performance dans le chapiteau.

Outre cette session d’achat, les visiteurs peuvent également découvrir les attraits de la région en empruntant le service de navettes au départ du chapiteau.  Il est important de savoir que la ville de Sept-Îles est plutôt étendue et que les commerces, restaurants et attraits se trouvent aux quatre coins de l’escale.  Il est donc préférable de privilégier la navette à la marche si les passagers ont une destination précise en tête.  L’autre option serait certainement de faire la location d’un vélo, disponible à partir du chapiteau. Il s’agit d’un excellent moyen de transport pour les adeptes de cyclisme qui n’ont pas peur d’un peu vent.

Pour ceux qui désirent une courte balade, un trotteur de bois est installé sur la promenade le long de la rive du Saint-Laurent à proximité du terminal. On y retrouve des panneaux d’interprétation permettant de connaître l’histoire de la ville. 

Pour ceux qui auraient une petite fringale, un arrêt s’impose au casse-croute situé à quelques minutes du terminal le long de la promenade. L’occasion est belle de déguster un repas rapide à base des produits de la mer, salade de homard ou sandwich de crabe, lequel de ces plats vous fera craquer ?

La visite de Sept-Îles ne serait pas complète sans une excursion de découverte d’un campement innu.  Il s’agit d’une expérience unique où les participants sont transportés vers un espace reproduisant le mode de vie des innus où sont expliquées les médecines traditionnelles, les croyances et la culture traditionnelle de même que les valeurs de la communauté. Danse et chants sont au programme dans la plus grande tradition innue.

Il est important de préciser que cette expérience unique peut être vécue uniquement via les excursions proposées par la compagnie de croisières. Prenez soin de réserver à l’avance afin de faire de votre escale à Sept-Iles un moment marquant pendant votre croisière. 

M'inscrire Abonnez-vous afin de recevoir le bulletin de l’ACSL.
© Association des croisières du Saint-Laurent 2012 - 2019 Québec Original Développement économique Canada