Compagnies de croisières > Informations > Saviez-vous que ? > Rencontre avec le président de l'ACSL

Saviez-vous que ?

1 septembre 2015

Rencontre avec le président de l'ACSL

Tony Boemi 2015

La destination du Saint-Laurent au Québec gagne de plus en plus en popularité.  L’attrait de la nouveauté et la diversification de l’offre aux passagers font en sorte qu’une croisière au Québec devient de plus en plus attrayante comme en fait foi la croissance constante du volume de passagers dans les ports québécois.  Pour discuter de l’attrait de la destination et de cette croissance, nous nous sommes entretenus avec le président de l’Association des croisières sur le Saint-Laurent et vice-président, croissance et développement au Port de Montréal, M. Tony Boemi.

  • Pour débuter, parlez-nous de la raison d’être de l’ACSL ?

En fait, l’Association des croisières du Saint-Laurent est née en 1999 de la volonté de quelques ports québécois de se regrouper pour offrir une destination entière aux compagnies de croisières internationales.  Aujourd’hui, l’ACSL propose une destination complète offrant neuf ports d’escale diversifiés tout au long du Saint-Laurent. Grâce à l’Association, l’ensemble des partenaires impliqués dans les croisières internationales est uni d’une seule voix afin de mieux se faire connaître et mettre l’emphase sur la destination dans sa globalité. Nous sommes également l’interlocuteur privilégié vis-à-vis des partenaires gouvernementaux.  Notre objectif ultime est de faire connaître l’ensemble de la destination du Saint-Laurent et plus spécifiquement nos ports d’escales afin d’accueillir de plus en plus de passagers des croisières.

  • Depuis quand en êtes-vous le président ?

J’occupe le poste de la présidence depuis un peu plus d’une année et il s’agit d’une expérience intéressante et stimulante. Nous touchons à de nombreux dossiers allant de la commercialisation au développement des escales en passant par l’accueil et différentes interventions auprès des gouvernements.  

  • Quels sont les défis actuels auxquels fait face le Saint-Laurent ?

Les ports du Saint-Laurent ont tous connu une croissance importante au cours des dix dernières années.  Il est maintenant important de bien gérer cette croissance et de s’assurer que nos escales offrent en tout temps un accueil incomparable, des infrastructures efficaces et un niveau de service à la hauteur des attentes des compagnies de croisières et de leurs passagers.

Nos ports sont particulièrement achalandés au cours des mois de septembre et octobre et il est fréquent de voir des arrivées multiples dans un même port.  Il est important que les escales puissent offrir la même qualité d’offres pour tous les navires.  Aussi, il est essentiel pour nous de mieux faire connaître notre offre estivale, très complète et variée, afin d’inciter les compagnies de croisières à nous visiter du mois de mai jusqu’en octobre, sans interruption.  De plus, Il est important de bien nous positionner face à la compétition accrue provenant des pays asiatiques.   Le Saint-Laurent doit continuer de prendre sa place et gagner des parts de marché dans cet univers très compétitif.

  • Quels objectifs souhaitez-vous réaliser au cours de votre mandat de président?

Depuis quelques années, l’ACSL a défini une politique d’accueil pour l’ensemble des ports d’escale de croisières du Saint-Laurent.  Grâce à cet outil, nous comptons d’ici 2016 offrir aux passagers des croisières le meilleur accueil au monde. Je souhaite pendant mon mandat accompagner les escales vers l’atteinte de cet objectif et obtenir la reconnaissance des compagnies de croisières vis-à-vis de la qualité de notre accueil. 

Je souhaite également collaborer de manière encore plus efficace avec l’Alliance Cruise Canada New-England dans le but renforcir l’ensemble de la destination et par la même occasion, mieux promouvoir la saison estivale.

Nous devons aussi revoir la priorisation de nos actions.  Alors que nous avons dû mettre beaucoup d’efforts sur le développement de notre offre aux croisiéristes dans les escales à nos débuts, nous sommes maintenant rendus à l’étape de la commercialisation de façon plus intense et du développement en collaboration avec les compagnies de croisières.

  • Quelles sont les nouvelles clientèles que pourrait attirer le Saint-Laurent ?

Le marché européen est en pleine croissance et nous voulons profiter de cette demande puisque nos escales ont beaucoup à offrir aux visiteurs.  Aussi, nous pensons pouvoir attirer encore plus de familles sur le Saint-Laurent en raison de la diversité de nos attraits, des nombreux festivals et notre culture aux influences française et anglaise. L’été, notamment, nous pourrions accueillir Disney, Carnival Cruise Line ou Norwegian Cruise Line avec une clientèle un peu plus jeune qui pourrait profiter des nombreux festivals en ville et de la présence de la faune marine dans nos escales plus à l’Est du Québec.

Des croisières thématisées pourraient également être attirées par notre destination.  Notre offre est bien développée et nous disposons d’attraits et de nombreuses festivités pouvant correspondre aux thématiques de la musique jazz, du patrimoine religieux ou LGBT.   

  • En termes d’accueil, comment l’ACSL et ses escales comptent-ils se démarquer parmi toutes les destinations au monde ?

Notre grande force se situe certainement au niveau de la diversité de nos escales qui composent un itinéraire de croisière attrayant pouvant répondre aux attentes de toute clientèle.  Que ce soit pour une expérience urbaine axée sur la créativité et la gastronomie, Montréal a tout pour plaire alors que la ville de Québec pourra conquérir la clientèle avec son côté très européen et sa proximité des grands espaces.   Trois-Rivières charme à coups surs avec sa ville à taille humaine alors que Saguenay peut conquérir tous les cœurs avec son accueil légendaire.  C’est la marque laissée par le passage des glaciers qui forme la personnalité de Baie-Comeau alors que Sept-Îles propose une expérience innue hors du commun dans sa plus belle tradition. Havre-Saint-Pierre impressionne avec les monolithes géants du Parc-national-des-Iles-de-Mingan alors que la Gaspésie nous fait de l’œil avec son immense rocher percé.  Les Iles de la Madeleine ne sont pas en reste avec ses kilomètres de plage et les délicieux fruits de mer qui ne demandent qu’à être goutés.

En plus, la volonté de nos neuf escales d’offrir un accueil incomparable et de faire connaître leurs particularités à la clientèle sont des atouts qui permettent de les différencier des autres escales de par le monde.

  • Comment la communauté locale voit-elle l’arrivée de ces navires dans leur région ?

Le développement des escales contribue de manière importante à la diversification du tourisme et par le fait même à leur économie locale.  N’oublions pas que les passagers proviennent majoritairement de l’étranger.  Ces visites injectent donc de l’argent neuf localement et contribuent à prolonger la saison touristique.  Pour plusieurs escales, la venue de navires de croisières internationales a permis d’améliorer leur offre touristique en plus de les faire connaître auprès d’une clientèle étrangère à laquelle ils n’auraient pas eu accès autrement.   La communauté locale est donc très enthousiaste vis-à-vis de nos actions et de la progression du nombre de passagers de croisières qui nous visitent annuellement.

  • Si vous aviez deux souhaits à faire pour la destination, quels seraient-ils ?

Je souhaite sincèrement que nous atteignions, d’ici 2016, notre objectif d’offrir le meilleur accueil au monde aux croisiéristes et que nous obtenions la reconnaissance des compagnies de croisières des efforts fournis par les escales et leur communauté dans l’amélioration constante de leur offre de services.

Aussi, j’espère arriver à convaincre le plus de compagnie de croisières possibles que le Saint-Laurent est une destination croisière à part entière, pour tous les âges, de mai à octobre sans interruption.  En atteignant ces objectifs, je pourrai fièrement dire que j’ai réussi mon mandat à la présidence de l’Association des croisières du Saint-Laurent.

M'inscrire Abonnez-vous afin de recevoir le bulletin de l’ACSL.
© Association des croisières du Saint-Laurent 2012 - 2020 Bonjour Québec Développement économique Canada